• Voici les résultats de la consultation qui a eu lieu ce soir lors d'un conseil d'école extraordinaire qui regroupait les 3 écoles publiques :

     

    Ecole Dolto : 6 pour 4,5 jours / 6 pour 4 jours / 2 blancs (14 votants) 

    Ecole Lassagne : 8 pour 4,5 jours / 15 pour 4 jours / 2 blancs (25 votants)

    Ecole des Mollières : 5 pour 4,5 jours / 11 pour 4 jours / 3 blancs (19 votants)

     

    Le maire est venu voter (il a une voix par école), les deux DDEN étaient là également, ainsi qu’un maître du RASED (ils ont une voix par établissement). 


    2 commentaires
  • La lettre que nous avons adressée aux parents d’élèves par le biais des cahiers en fin de semaine dernière suscite des réactions. Deux parents nous ont écrit leur désapprobation. D’autres nous ont apporté oralement leur soutien. Le reproche récurrent qui nous est fait, c’est que notre position ne serait pas démocratique, parce qu’elle ne cherche pas à refléter les résultats du sondage réalisé par la mairie avant les vacances de Noël.

    Revenons sur les conditions dans lesquels les parents ont été sondés. Notre première remarque : la récolte des bulletins reposait sur les enseignants, partie prenante du débat, et donc pas neutres. Les échos ne se sont pas faits attendre :

    « La maîtresse, elle nous a donné un papier TRÈÈÈÈÈS important. Elle a dit qu’il fallait que tu fasses une croix ICI. » Des parents nous ont signalé que leurs enfants étaient revenus de l’école Lassagne avec le mot d’ordre de leur enseignant. A la maternelle, des parents se sont vus tendre le sondage et le stylo par une enseignante qui précisait « Moi, je suis pour les 4 jours. » Démocratique ?

    Par ailleurs, d’autres points interrogent sur la rigueur de cette consultation :

    - C’était un coupon-réponse par élève : une famille de 3 enfants a 3 fois plus de poids qu’une famille n’en ayant qu’un. Démocratique ?

    - Le sondage ne détaillait pas les tenants et les aboutissants de chaque option. Lors d’un vote, pouvoir consulter les « professions de foi » ou programme de chaque option nous semble fondamental pour une démarche démocratique.

    - Ce n’était pas à bulletin fermé : les enseignants pouvaient savoir qui votaient pour quoi, quels étaient les bulletins non remplis. Démocratique ?

    Même si les modalités d’un sondage ne sont pas celles d’une élection, une certaine rigueur est nécessaire pour en assurer la fiabilité de ses résultats et les conclusions qu’on en tire. Malheureusement, la divulgation des résultats laisse à penser à tout un chacun qu'ils traduisent véritablement la position de l'ensemble des parents.

    C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas nous efforcer de le refléter. Notre courrier expose carte sur table les débats internes qui nous traversent. Voter selon nos convictions personnelles, cela signifie bien que certains vont voter pour 4 jours, d’autres pour 4,5 jours. Ce en quoi notre fonctionnement est bien démocratique : cette décision a été prise par nos membres, à l'issue d'une réunion de travail. Nous ne regrettons pas d’avoir envoyé ce courrier avant le vote : l’opacité ne pourra pas nous être reprochée. Nous rappelons également que les votes en conseil d’école sont consultatifs, la décision finale appartient au maire de L’Arbresle.

    Nous renouvelons notre invitation : pour porter d’autres idées, pour peser aux conseils d’école, aux réunions du PEDT, de la commission menus, au COPIL « périscolaire », à la commission « restructuration des écoles », n’hésitez pas à nous rejoindre ou à constituer une autre liste. Ce n’est pas impossible : nous aussi, nous avons des enfants, nous avons un travail, et nous nous impliquons.  

    Enfin, les pressions des enseignants sur les représentants des parents lors du comité de suivi des rythmes scolaires d’une part, et sur les parents non-élus via des tableaux d’affichage d’autre part, ne nous semblent pas être le signe d’un débat démocratique.

    Aujourd’hui, certains d’entre nous craignent d’être pris à parti verbalement et physiquement : est-ce démocratique ?

     


    6 commentaires
  • Le mardi 5 février prochain se réunit un Conseil d’École extraordinaire, pour voter sur le maintien des 4,5 jours d’école par semaine ou sur le passage à 4 jours. Pour chaque école publique de la commune (Les Mollières, Lassagne et Dolto), les représentants des parents d’élèves, élus en octobre dernier, sont appelés à voter. Le résultat de ces votes sera porté à la connaissance du Conseil municipal et du maire de L’Arbresle, qui décideront du rythme scolaire de l’année 2019-2020.

    Avant les vacances de Noël, un sondage vous a été distribué par la mairie : « êtes-vous pour la semaine de 4 jours, pour la semaine de 4,5 jours, ou sans opinion ? » Ce sondage ne présentait pas les implications de chaque option. Nous l’avons découvert comme vous dans les cahiers des enfants.

    Les résultats de ce sondage ont été présentés au Comité de suivi Rythmes scolaires à la mairie le 22 janvier : vous privilégiez à 60% environ le rythme à 4 jours.

    Or, la FCPE a toujours défendu et continue de défendre la semaine à 4,5 jours, pour diverses raisons. La principale d’entre elles étant : le gain de 35 matinées d’enseignement par an pour chaque enfant. À 4 jours, l’écolier français fréquente l’école 125 jours par an environ, contre 180 à 200 jours pour nos voisins européens. Les heures de fin de journée – et particulièrement en fin de semaine — ne sont pas comparables aux heures de la matinée : le manque de concentration et la fatigue ralentissent les apprentissages de l'après-midi.  

    Nous, parents élus sous la bannière FCPE, sommes face à trois options :

    -        Voter selon les résultats de ce sondage

    -        Voter selon les convictions de la FCPE, comme il y a un an

    -        Voter selon les convictions personnelles de chaque représentant élu

    Les équipes enseignantes insistent pour que notre vote s’oriente sur le premier choix. Après s’être concertés, nous, membres du conseil local de la FCPE, avons décidé de ne pas refléter les résultats du sondage de la mairie, et que chaque représentant élu voterait selon ses convictions personnelles. En cohérence avec la position soutenue depuis 5 ans, nous voterons donc majoritairement pour le maintien des 4,5 jours, motivés par le bénéfice avéré des 5 matinées d’apprentissages pour la réussite des enfants. Le véritable enjeu de ce vote réside bien dans cette question. La qualité et l’organisation des activités périscolaires (NAP) est à envisager dans un second temps.

    À l’attention des parents favorables à la semaine de 4 jours : quels que soient les résultats de ces scrutins et la décision de la mairie, présentez votre propre liste électorale en septembre 2019, et devenez ainsi interlocuteurs et force de proposition en Conseil d’École et Comité de suivi Rythmes scolaires.

    Pour les représentants des parents d’élèves,
    la présidente du conseil local de la FCPE,
    Anne Thiéry



    Copies à :

     

    ·       M. P.-J. ZANNETTACCI, maire de L’Arbresle

    ·       Mme S. McCARRON, maire-adjointe en charge des affaires scolaires

    ·       Mme V. FAURE, responsable Pôle Education Jeunesse, commune de L’Arbresle

    ·       Mme C. POTOK, Inspectrice de l’Education Nationale

    ·       Mme F. LOCATELLI-FERRUS, directrice et présidente du conseil d’école de l’école élémentaire André Lassagne, L'Arbresle

    ·       Mme C. SARASAR, directrice et présidente du conseil d’école de l’école maternelle Françoise Dolto, L'Arbresle

    ·       Mmes PIN-AGULLES et BREGERE-BARGE, enseignantes du RASED, circonscription de L’Arbresle

    ·       M. G. LENNE, délégué départementale de l’Education Nationale

    ·       Mme M. FERRERONS, présidente de la FCPE du Rhône


    2 commentaires
  • Villeurbanne conserve sa 5ème matinée de classe :
    La FCPE 69 salue une décision courageuse
    o ignored

    jeudi 17 janvier 2019 

    Fédération des Conseils
    de Parents d'Élèves
    des Écoles Publiques

    du Rhône et de la Métropole de Lyon o ignored

    16 rue Galilée

    69100 Villeurbanne

    Tél : 04.37.91.65.30 o ignored

    Mél : contact@fcpe69.fr

    Site : www.fcpe69.fr o ignored

    Contact presse :
    Marie LUGNIER
    Secrétaire générale
    06 75 43 52 45
    o ignored

    Après un long travail de concertation, Villeurbanne choisit de rester dans le cadre de la loi de la refondation de l'école en maintenant les 9 demi-journées de classe. o ignored

    C'est une chance d'offrir une école qui permette la réussite de toutes et tous. Il a été démontré que les cinq matinées, si elles sont bénéfiques pour les apprentissages, le sont encore plus pour les élèves les plus en difficulté. o ignored

    La municipalité privilégie les rythmes de l'enfant et des apprentissages, contre la facilité de répondre aux individualismes et aux positions partisanes. o ignored

    La concertation se poursuivra mais déjà différentes options sont proposées pour simplifier l'organisation des familles. Et des expérimentations seront menées sur les rythmes plus spécifiques des maternelles. o ignored

    Villeurbanne, ville éducatrice respecte ses engagements : l'intérêt de l'élève au cœur de son projet éducatif.


    votre commentaire
  • Le comité Nap et rythme scolaire a eu lieu mardi 22 à 18h15. Peu d'excusés et les présents étaient les attendus, soit les 3 écoles (nouveau directeur des mollières, les deux directrices) de L'Arbresle, la mairie, les référentes NAPS, quelques intervenants NAP et parents d'élèves.

    Quatre nouvelles activités ont été mises en place aux Mollières :

    • lutte
    • jardinage
    • tricot, mosaïque
    • atelier citoyenneté

    Deux nouveautés à Dolto : 

    • sens
    • kapla

    À Lassagne : 

    • 2 intervenants en basket qui interviendront ensemble. 
    • Suite aux décès du prof de hip-hop, comme indiqué dans le cahier de liaison, ils ont expliqué aux enfants le décès. Certains enfants ont été très affectés. Ils ont beaucoup réfléchi comment évoqué le sujet auprès de tous les enfants. 
    • Ce n'était pas évident de communiquer sur le décès de l'intervenant hip hop car tous les enfants ne le connaissent pas. Pas de recherche de remplaçant dans l'immédiat, besoin de prendre le temps et le recul.

    NAP Lassagne et Dolto : 

    • Dolto va maintenir les 15min de course avant les Nap, ça fonctionne bien d'après Valérie.
    • Lassagne va proposer soit 15 min de “récré en jeux” ou “jeux sportifs” au choix suivant l'humeur et l"énergie de chacun.

    Pour les perspectives 2019-2020 :

    Le conseil municipal approche à grands pas et des décisions vont devoir être prises. La mairie a donc lancé en express un document papier “simplissime” pour avoir l'avis de tous les parents. Sondage anonyme et simple. La mairie ne voulait pas rentrer dans le détail de l'an dernier puisque qu'il n'y a avait pas à revoir le PEDT. 

    Nous regrettons de ne pas avoir été prévenus de ce sondage en amont. Nous aurions pu sensibiliser les parents sur le fait qu'une matinée d'école en moins par semaine, ça équivaut à 35 jours de présence en moins à l'école. L'écolier français fréquentera donc l'école 125 à 130 jours par an, contre 180 à 200 jours pour nos voisins européens. Et non, les heures de fin de journée ne sont pas comparables aux heures de la matinée : manque concentration, de motivation, d'entrain, fatigue, ralentissent les apprentissages de l'après-midi. 

    Un conseil d'école exceptionnel va avoir lieu le 5 février entre 18h15 et 19h en salle des mariages de la Mairie. C'est un conseil d'école sans échanges, sans réunion, sans débat. Il ne s'agit que de voter : des urnes (3, une pour chaque école, c'est un vote par école) seront là pour recueillir soit le billet 4 jours soit le billet 4.5 jours. Nous, parents élus, avons une voix par classe. 

    Le résultat du vote va aider au choix lors du conseil municipal. Si le maire prend la décision inverse aux votes des 3 écoles, il doit le motiver.

    Conséquences et répercussions 

    Si on repasse aux 4 jours :

    • Une demande de dérogation sera demandée, elle est obligatoire lorsqu'une commune ne souhaite pas conserver les 4,5 jours.
    • Il sera nécessaire de revoir le PEDT.
    • Les autres communes qui sont passés aux 4 jours, n'ont pas automatiquement eu de création de MJC dans leurs communes et sont venus en partis sur L'Arbresle. Cela représente à la MJC 50 % Arbreslois, 50 % autres communes. La MJC devra peut-être se poser la question de prioriser les Arbreslois car le nombre de place n'est pas extensible.
    • La mairie devra réfléchir quoi proposer, comment organiser le mercredi pour les enfants. Fin de l'école à 16h30 ou temps d'études & activités. 
    • Une frustration de la mairie de ne pas avoir de résultat sur un bienfait ou non, sur le passage aux 4.5 jours, si jamais on repasse aux 4 jours.
    • Le fond de soutien serait supprimé et l'argent “récupéré” sur les NAP ne suffiront pas automatiquement à compenser des activités dans un centre aéré ou redynamiser la MJC… si cela pouvait être si simple en budget.
    • Perte du fond de soutien et apparemment pas d'autres aides de l'Etat pour les mercredis. Certaines ATSEM ont des heures de NAP donc ce salaire là ne sera pas récupéré par la mairie.

    Si on reste aux 4.5 jours. 

    • Les écoles (directrices et enseignants) vont être mécontents pour la majorité.
    • Le fond de soutien est pérenne
    • La mairie resterait sur ses positions.
    • Ce qui a été pensé et mis en place pourrait être maintenu.
    • Les enfants continuent à découvrir des activités gratuitement
    • L'apprentissage le matin est bénéfique même si les enseignants disent maintenant qu'il est balayé par la fatigue des enfants, les NAP le jeudi et vendredi, c'est pas mieux.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique