• La démocratie en question

    La lettre que nous avons adressée aux parents d’élèves par le biais des cahiers en fin de semaine dernière suscite des réactions. Deux parents nous ont écrit leur désapprobation. D’autres nous ont apporté oralement leur soutien. Le reproche récurrent qui nous est fait, c’est que notre position ne serait pas démocratique, parce qu’elle ne cherche pas à refléter les résultats du sondage réalisé par la mairie avant les vacances de Noël.

    Revenons sur les conditions dans lesquels les parents ont été sondés. Notre première remarque : la récolte des bulletins reposait sur les enseignants, partie prenante du débat, et donc pas neutres. Les échos ne se sont pas faits attendre :

    « La maîtresse, elle nous a donné un papier TRÈÈÈÈÈS important. Elle a dit qu’il fallait que tu fasses une croix ICI. » Des parents nous ont signalé que leurs enfants étaient revenus de l’école Lassagne avec le mot d’ordre de leur enseignant. A la maternelle, des parents se sont vus tendre le sondage et le stylo par une enseignante qui précisait « Moi, je suis pour les 4 jours. » Démocratique ?

    Par ailleurs, d’autres points interrogent sur la rigueur de cette consultation :

    - C’était un coupon-réponse par élève : une famille de 3 enfants a 3 fois plus de poids qu’une famille n’en ayant qu’un. Démocratique ?

    - Le sondage ne détaillait pas les tenants et les aboutissants de chaque option. Lors d’un vote, pouvoir consulter les « professions de foi » ou programme de chaque option nous semble fondamental pour une démarche démocratique.

    - Ce n’était pas à bulletin fermé : les enseignants pouvaient savoir qui votaient pour quoi, quels étaient les bulletins non remplis. Démocratique ?

    Même si les modalités d’un sondage ne sont pas celles d’une élection, une certaine rigueur est nécessaire pour en assurer la fiabilité de ses résultats et les conclusions qu’on en tire. Malheureusement, la divulgation des résultats laisse à penser à tout un chacun qu'ils traduisent véritablement la position de l'ensemble des parents.

    C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas nous efforcer de le refléter. Notre courrier expose carte sur table les débats internes qui nous traversent. Voter selon nos convictions personnelles, cela signifie bien que certains vont voter pour 4 jours, d’autres pour 4,5 jours. Ce en quoi notre fonctionnement est bien démocratique : cette décision a été prise par nos membres, à l'issue d'une réunion de travail. Nous ne regrettons pas d’avoir envoyé ce courrier avant le vote : l’opacité ne pourra pas nous être reprochée. Nous rappelons également que les votes en conseil d’école sont consultatifs, la décision finale appartient au maire de L’Arbresle.

    Nous renouvelons notre invitation : pour porter d’autres idées, pour peser aux conseils d’école, aux réunions du PEDT, de la commission menus, au COPIL « périscolaire », à la commission « restructuration des écoles », n’hésitez pas à nous rejoindre ou à constituer une autre liste. Ce n’est pas impossible : nous aussi, nous avons des enfants, nous avons un travail, et nous nous impliquons.  

    Enfin, les pressions des enseignants sur les représentants des parents lors du comité de suivi des rythmes scolaires d’une part, et sur les parents non-élus via des tableaux d’affichage d’autre part, ne nous semblent pas être le signe d’un débat démocratique.

    Aujourd’hui, certains d’entre nous craignent d’être pris à parti verbalement et physiquement : est-ce démocratique ?

     


  • Commentaires

    1
    Helene Poirot
    Lundi 4 Février à 17:10
    Bonjour,
    Ce n'est absolument pas en usant de propos diffamants et infamants contre les enseignants que cela rendra plus démocratique le fait de ne pas jouer votre rôle de parents élus. Quand au dernier paragraphe, que dire ? Vous avez reçu des menaces verbales et craignez vraiment pour votre intégrité physique ? Vous croyez vraiment que les parents ont choisi 4 jours parce que leur enfant a dit de mettre une croix là où la maîtresse l'a dit ? (Je doute fort de ces pratiques dont personne n'a de preuve).. c'est une fois de plus prendre les parents pour des êtres bien faibles et bien influençables. Les parents sont maîtres de leurs opinions, de leurs choix, de leur vie. Et votre mission est de refléter leur choix qui ne saurait été avoir été influencé par une maîtresse disant ceci ou cela ! L'argument ne tient pas. Je sais que je ne vais pas être publiée ici étant donné le filtrage des réponses (démocratie, oui, mais avec un sacré tri quand même !). Et n'ayiez pas peur pour votre sécurité, ceci est un débat d'idées et personne ne compte en venir à la violence pour une demie journée d'école ! Je pense qu'il est temps de reconnaître quand même la maladresse du ton employé lors du message passé dans les cahiers de liaison. Vraiment, nous méritons mieux que d'être traités comme des êtres incapables de penser par nous-mêmes. Comme ces enseignants sont diaboliques, et comme les parents se sont laissés berner !
    Je ne comprends pas en plus en quoi cela est coûteux pour vous, de refléter le vote des parents. Ce que vous gagnez à vous enteter dans cette position. Ce n'est pas à vous de trancher si les 4j ou les 4j et demie sont mieux, il vous appartient de faire ce pour quoi vous avez été élus ! Nous représenter ! Cela est une question se justice et d'éthique ! Je ne pense pas que jouer les victimes (j'ai peur d'être agressée verbalement ou physiquement) soit une bonne stratégie. Enfin cela est très politicien. Vous qui denoncez la manipulation supposée des enseignants, c'est l'hôpital qui se moque de la charité ! L'indignation n'est pas menace, le désaccord n'est pas agression, la contestation légitime n'est pas violence. Élire quelqu'un en faisant confiance pour être représentée et se voir floué dans sa confiance, cela est deja de la violence politique. On subit assez comme cela dans la vie pour pouvoir espérer au moins être respectés par nos représentants. Je suis navrée de votre réponse. Profondément.

    Cordialement

    Hélène Poirot (qui compte faire entendre sa voix mais sans blesser personne hein, c'est un combat idéologique et de principe, je ne connais même pas les gens élus personnellement et n'ai aucune envie de faire du mal à qui que ce soit, juste de rétablir une situation profondément injuste !)
      • S.GRILO DA SILVA
        Lundi 4 Février à 21:15

        Bravo Madame Poirot !

        Vous avez dit ce que je m allais écrire.

        Depuis le début je suis contre les 4,5 jrs , j avais d'ailleurs collé des affiches sur les panneaux des écoles. 

         

    2
    Lundi 4 Février à 17:49

    Nous publions tous les commentaires qui sont faits sur ce blog, sauf lorsqu'ils comportent des injures ou désignent nominativement telle ou telle personne, et ce, depuis la création de ce blog. 

      • Helene Poirot
        Lundi 4 Février à 18:18
        Je vous remercie d'avoir publié ma réponse et regrette cette phrase en effet infondée.
    3
    S.GRILO DA SILVA
    Lundi 4 Février à 21:26

    Bonsoir FCPE

    En aucun cas mon fils n' est revenu avec le papier en me disant faut faire une croix ici!! Par contre je lui ai bien dit de ne surtout pas oublié de le rendre je suis contre et depuis tjrs contre les 4,5 jrs.

    Ne pas tenir compte du votes des parents me fait penser à certains politiques....

    Pratiquement 60% sur les 3 écoles c'est énorme! vous parlez des résultats de décembre mais vous savez très bien que pour André Lassagne  il y avait une majorité de pour le retour des 4 jrs mais non vous restez sur vos positions.

    Et pour info je connais beaucoup de parents dont les enfants sont dans les 3 écoles et que j ai fais campagne sur les réseaux sociaux et en parlant avec eux pour le retour des 4 jrs .

     

    J'espère que Monsieur le Maire respectera l 'avis des parents et pas du FCPE. 

    De plus les nouveaux horaires c est vraiment du n'importe quoi!!!

    Bonne soirée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Rodolphe CHABERT
    Mardi 5 Février à 00:53

    Bonjour,

     

    Je prends connaissance de votre réponse qui me laisse sidéré par la persistance du mépris affiché vis-à-vis des parents d'élèves mais aussi vis-à-vis des enseignants qui ont en charge chaque jour nos enfants.

     

    Après des parents incapables de comprendre les implications de leur choix, nous voici des personnes incapables de faire valoir leur libre-arbritre et de choisir par elles-mêmes en fonction de leurs convictions, de leur vision de l'équilibre familial et du bien de leur(s) enfant(s). Serions-nous tous (mise à part la FCPE) des parents sous influence?

     

    J'ai la prétention d'avoir choisi la semaine de 4 jours en mon âme et conscience, pour le meilleur des enfants et ai du mal à voir les parents autour de moi comme des moutons de Panurge qui auraient abdiqué leur volonté au profit de... De quoi d'ailleurs?

     

    Je relis votre "post" et n'arrive pas à croire que vous puissiez être convaincus par les allégations portées contre les enseignants de nos écoles... Des propos qui pourraient être jugés diffamatoires si des noms avaient été cités.

     

    Pour avoir rencontré bon nombre de ces enseignants (que vous décrivez comme machiavéliques et malhonnêtes) qui ont accompagné la scolarité de mes enfants, qui se sont démenés pour mener à bien des projets enthousiasmants, qui leur ont appris les bases mêmes de la citoyenneté et des valeurs de la République, je ne peux donner foi à ces "on dit" de couloir (ou peut-être simplement de comptoir) et veux défendre leur professionnalisme comme leur intégrité.

     

    Il est d'ailleurs étonnant (et je m'en étonne beaucoup) que vous n'ayez pas fait part de toutes ces remarques et doléances concernant la consultation lors de votre post du 25 janvier 2019 qui qualifie celle-ci d'"expresse et simplissime" et pour laquelle vous regrettez seulement de ne pas avoir été consultés en amont (non pas pour améliorer celle-ci mais pour ne pas avoir pu mener campagne).

     

    Quelques jours plus tard et la remise en question de votre position au regard des résultats de cette consultation la rende désormais non représentative, mal organisée, sans rigueur... Votre revirement vis-à-vis de la consultation des parents d'élèves, s'il veut justifier votre position, semble dire votre malaise et me laisserait presque espérer une prise de conscience.

     

    Toutefois, vous avez raison, quel que soit le résultat du vote aux Conseils d'Ecoles, le choix du maintien ou de l'abandon des 4, 5 jours reviendra à Monsieur le Maire et au Conseil Municipal.

     

    Si vous indiquez que Monsieur le Maire de l'Arbresle est personnellement favorable à la semaine de 4,5 jours dans votre "post" du 25 janvier, je ne doute pas que, contrairement à la FCPE et en tant qu'élu, il saura prendre en compte l'expression de ses administrés (expression qu'il a lui-même sollicitée via cette consultation) et qu'il ne fera pas le jeu de la FCPE qui, par sa position, perd selon moi toute légitimité dans ce vote aux Conseils des Ecoles.

     

    Rodolphe CHABERT

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :