• A l'attention des parents d'élèves

    Le mardi 5 février prochain se réunit un Conseil d’École extraordinaire, pour voter sur le maintien des 4,5 jours d’école par semaine ou sur le passage à 4 jours. Pour chaque école publique de la commune (Les Mollières, Lassagne et Dolto), les représentants des parents d’élèves, élus en octobre dernier, sont appelés à voter. Le résultat de ces votes sera porté à la connaissance du Conseil municipal et du maire de L’Arbresle, qui décideront du rythme scolaire de l’année 2019-2020.

    Avant les vacances de Noël, un sondage vous a été distribué par la mairie : « êtes-vous pour la semaine de 4 jours, pour la semaine de 4,5 jours, ou sans opinion ? » Ce sondage ne présentait pas les implications de chaque option. Nous l’avons découvert comme vous dans les cahiers des enfants.

    Les résultats de ce sondage ont été présentés au Comité de suivi Rythmes scolaires à la mairie le 22 janvier : vous privilégiez à 60% environ le rythme à 4 jours.

    Or, la FCPE a toujours défendu et continue de défendre la semaine à 4,5 jours, pour diverses raisons. La principale d’entre elles étant : le gain de 35 matinées d’enseignement par an pour chaque enfant. À 4 jours, l’écolier français fréquente l’école 125 jours par an environ, contre 180 à 200 jours pour nos voisins européens. Les heures de fin de journée – et particulièrement en fin de semaine — ne sont pas comparables aux heures de la matinée : le manque de concentration et la fatigue ralentissent les apprentissages de l'après-midi.  

    Nous, parents élus sous la bannière FCPE, sommes face à trois options :

    -        Voter selon les résultats de ce sondage

    -        Voter selon les convictions de la FCPE, comme il y a un an

    -        Voter selon les convictions personnelles de chaque représentant élu

    Les équipes enseignantes insistent pour que notre vote s’oriente sur le premier choix. Après s’être concertés, nous, membres du conseil local de la FCPE, avons décidé de ne pas refléter les résultats du sondage de la mairie, et que chaque représentant élu voterait selon ses convictions personnelles. En cohérence avec la position soutenue depuis 5 ans, nous voterons donc majoritairement pour le maintien des 4,5 jours, motivés par le bénéfice avéré des 5 matinées d’apprentissages pour la réussite des enfants. Le véritable enjeu de ce vote réside bien dans cette question. La qualité et l’organisation des activités périscolaires (NAP) est à envisager dans un second temps.

    À l’attention des parents favorables à la semaine de 4 jours : quels que soient les résultats de ces scrutins et la décision de la mairie, présentez votre propre liste électorale en septembre 2019, et devenez ainsi interlocuteurs et force de proposition en Conseil d’École et Comité de suivi Rythmes scolaires.

    Pour les représentants des parents d’élèves,
    la présidente du conseil local de la FCPE,
    Anne Thiéry



    Copies à :

     

    ·       M. P.-J. ZANNETTACCI, maire de L’Arbresle

    ·       Mme S. McCARRON, maire-adjointe en charge des affaires scolaires

    ·       Mme V. FAURE, responsable Pôle Education Jeunesse, commune de L’Arbresle

    ·       Mme C. POTOK, Inspectrice de l’Education Nationale

    ·       Mme F. LOCATELLI-FERRUS, directrice et présidente du conseil d’école de l’école élémentaire André Lassagne, L'Arbresle

    ·       Mme C. SARASAR, directrice et présidente du conseil d’école de l’école maternelle Françoise Dolto, L'Arbresle

    ·       Mmes PIN-AGULLES et BREGERE-BARGE, enseignantes du RASED, circonscription de L’Arbresle

    ·       M. G. LENNE, délégué départementale de l’Education Nationale

    ·       Mme M. FERRERONS, présidente de la FCPE du Rhône


  • Commentaires

    1
    Rodolphe CHABERT
    Dimanche 3 Février à 21:53

    Parent d’élève de deux enfants à l’école LASSAGNE, je prends connaissance ce jour du courrier glissé par la FCPE Dolto Lassagne L’Arbresle dans le cahier de liaison de mon enfant et me décide, puisque vous étiez également destinataire de cette « lettre », à vous faire part de ma surprise, de ma stupeur et de ma colère face au mépris exprimé.

    Ce courrier semble montrer le dédain de certains pour la démocratie et pour les parents d’élèves (ceux-là même qui les ont élus et qu’ils sont censés représenter).

    En effet, il me semblait que l’ADN même de la FCPE (et de toute association de parents d’élèves) était de représenter les parents d’élèves, de porter les souhaits, les craintes, la vision que nous avons du bien pour nos enfants et non pas d’être au service d’un dogme ou d’une ligne du « parti ». A la lecture de ce « tract », je m’aperçois que loin de porter notre parole (je sais ne pas être le seul à avoir été choqué par cette « lettre »), la FCPE porte la sienne au mépris même de l’avis donné à l’occasion de la consultation organisée par la Mairie.

    Il est vrai que la FCPE remet en cause cette consultation, que je trouvais pour ma part bienvenue et prouvant la capacité de notre Municipalité à être à l’écoute des premiers concernés.

    Elle semble nous dire que nous ne savons pas mesurer les implications de notre choix. Que nous, pauvres ignorants, n’avons pas vécu successivement avec nos enfants la semaine de 4 puis de 4,5 jours, et que, aveugles ou amnésiques, nous ne savons pas ce qu’implique chacun de ces choix. Infantilisante pour le moins, cette posture montre au plus haut point le mépris que certains portent aux parents d’élèves et le peu d’estime qu’ils en ont alors même qu’ils briguent leur suffrage.

    Sans doute ne sommes-nous pas tous abreuvés de statistiques (encore faudrait-il qu’elles soient justes à moins de vouloir faire de la propagande et comparer ce qui est comparable, la structure des sociétés n’étant pas les mêmes) et de théories de spécialistes de laboratoire de pédagogie, mais nous vivons avec nos enfants, connaissons leur rythme et souhaitons ce qu’il y a de mieux pour eux en matière d’éducation mais aussi en termes d’équilibre familial.

    A pousser le raisonnement, nous voici 60% au mieux d’incultes, au pire de mauvais parents. Dois-je remercier la FCPE de m’ouvrir les yeux sur mes manquements ?

    Si je comprends que 40% des personnes s’étant exprimées aient trouvé préférable de continuer sur 4,5 jours et trouverais anormal qu’elles ne soient pas représentées lors des conseils d’écoles, je trouve hallucinant que la majorité des personnes, 60% (score que pourrait envier bien des élus), ne puisse compter que sur la volonté de quelques courageuses personnes de la FCPE ayant à cœur leur statut de représentant et osant défier la Ligne pour porter la voix majoritaire des parents d’élèves.

    A l’inverse, je ne comprends pas les trois options que semble se donner la FCPE. Son mandat n’est pas de demander à chacun de voter selon ses convictions personnelles ou selon les convictions de la Fédération, mais de REPRESENTER. Toute autre option me semble illégitime. Il n’est pas ici question de convictions, mais bien de respect du rôle des Associations de Parents d’élèves et du respect de ces mêmes parents.

    Enfin, comment ne pas revenir sur le dernier paragraphe de cette lettre destinée au « petit peuple » qui disqualifie un peu plus l’ensemble et qui me semble indigne d’être distribué dans une école… Les plus optimistes le verront comme un appel à la démocratie : « Présentez-vous ! », d’autres, dont je suis, le verront comme une injonction au silence : « vous n’êtes pas élus, donc fermez-là!»…

    Aussi, Je veux espérer que des parents élus prendront conscience qu’ils sont là non pas pour voter « le doigt sur la couture… » mais pour se faire l’écho de la volonté de ceux qu’ils représentent, qu’ils sont certes élus FCPE mais avant tout représentants de tous les parents d’élèves qu’ils soient ou non adhérents de la Fédération.

    Déjà l’année passée, le bloc FCPE avait fait fi de la volonté des parents d’élèves aux Conseils d’écoles et fait basculer le vote en faveur des 4,5 jours, laissant au rebus l’expression de la moitié des concernés. Il serait à mon sens plus que dommageable que cette année un tel scénario se reproduise à nouveau et que l’expression de la majorité des parents soit à nouveau prise en otage par un petit groupe.

    Enfin, et bien que je souhaite le retour à la semaine de 4 jours, je me permets de remercier les équipes enseignantes, les équipes des NAP qui ont œuvré depuis la mise en place de la réforme pour que la semaine de 4,5 jours soit profitable à tous nos enfants, ainsi que la Municipalité qui a fait le nécessaire pour que ces activités soient les meilleures possibles en fonction des contraintes imposées.

    Ce courrier est adressé à toutes les personnes en copie du courrier de la FCPE.

    Rodolphe CHABERT

    2
    S.GRILO DA SILVA
    Lundi 4 Février à 21:42

    Bonsoir Monsieur

    Tout à fait d'accord avec vous.

    D'ailleurs l'année dernière je leur avait laisser un message et elle m'avait répondu de faire une liste...

    Je suis des parents qui sont pour le retour des 4 jrs .

    Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :